Ah, ils sont toujours là, c’était juste
un cauchemar. Bienvenue dans cette nouvelle vidéo en direct
de la campagne, du petit village de 85 habitants où j’ai grandi de 0 à 19 ans, à côté
de Chalon-sur-Saône en Saône-et-Loire. Et aujourd’hui, je voulais vous donner mes
recommandations pour protéger votre argent en cas de crise. Si je vous dis cela, c’est
tout simplement si vous vous êtes déjà intéressé à la dette publique française
ou même de manière générale des différents pays européens, vous pouvez aller sur la
France : dettepublic.fr. Vous allez vous apercevoir que la France s’endette de 2 665 € par
seconde. Oui, vous avez bien entendu, de 2 665 € par seconde. Donc si je fais cette vidéo,
ce n’est pas pour être alarmiste ou quoi que ce soit, mais c’est juste pour avoir
conscience que si un jour il y a un quelconque pépin, une banqueroute d’un État européen,
ce serait intéressant que vous soyez couvert auparavant.
Autre chose que je voulais aussi évoquer, c’est pour ça que je fais cette vidéo,
c’est que vous avez peut-être déjà entendu la garantie : « oui, mais l’État français
couvre à 70 000 € l’épargne si elle devait être en faillite ». C’est du
pipeau. C’est une garantie psychologique. Vous avez peut-être déjà entendu voilà
les lois Bayes, etc., etc. Pourquoi ? Parce que si demain il y a X personnes qui vont
retirer leur argent en cash, les banques ne peuvent pas payer. Donc, c’est important
de l’avoir en tête. Donc numéro 1, 2 665 € par seconde d’endettement. Et numéro
2, garantie psychologique vis-à-vis de ce qui est garanti par rapport à votre épargne.
Et troisième chose, ça, c’est un petit peu caché, c’est que malheureusement, de
manière générale, vous avez la possibilité, il y a des lois qui sont écrites que c’est
l’État du pays en question — donc là en l’occurrence l’État français — qui
va ponctionner l’argent des épargnants pour faire face à la dette. Donc, c’est
quand même horrible de se dire : « j’ai travaillé toute ma vie et finalement, c’est
moi encore qui vais payer les pots cassés ». Donc voici mes recommandations et différentes
étapes que je vous invite à implémenter. J’ai été expatrié dans un premier temps
à Malte de fin 2012 à début 2018. Et dans un deuxième temps, en Estonie à Tallinn,
depuis avril 2018. Donc l’étape numéro 1, c’est avoir un
compte bancaire à l’étranger. Généralement, on pense que c’est illégal d’avoir un
compte à l’étranger et ainsi de suite. C’est totalement faux. Vous pouvez avoir
un compte à l’étranger, même si vous êtes résident français. Il suffit juste
de le déclarer dans votre pays de résidence fiscale, dans mon exemple, à la France, et
il n’y a aucun problème. Donc ça, c’est important de l’avoir en tête, avoir un
compte bancaire à l’étranger. Ensuite, la deuxième étape, c’est le gros
avantage quand il y a certaines crises, c’est que vous avez des taux d’intérêt qui sont
extrêmement bas. Donc si vous êtes investisseur immobilier, le gros avantage que vous allez
pouvoir mettre en place, c’est d’avoir cet effet de levier où à partir du moment
où vous avez des biens immobiliers qui s’autofinancent, vous avez le locataire qui rembourse le crédit,
l’enrichissement qui arrive directement de votre patrimoine.
Ensuite, le point numéro 3, c’est se géodiversifier. Moi, j’ai investi dans la bourse sur le
marché US, donc d’ici le 31 décembre 2019, j’aurai un million d’euros investis en
bourse. Pourquoi je vous dis cela ? C’est que ça me permet d’avoir une autre possibilité
en cas de crac de l’euro via le dollar américain. Après, je ne dis pas que le dollar américain
est mieux que l’euro, mais c’est important de se géodiversifier par rapport à ça.
Deuxième exemple, j’ai investi en Estonie. Pourquoi en Estonie à Tallinn dans l’immobilier ?
C’est que c’est un pays qui n’est quasiment pas endetté donc proche de l’équilibre.
C’est chose rare de nos jours de trouver un pays qui a de l’argent et encore plus
en Europe. Ensuite, la quatrième étape, c’est investir
dans l’or. Là, j’ai réalisé une vidéo complète sur le sujet sur ma chaîne YouTube.
Donc soit vous pouvez acheter de l’or physique, soit passer par un organisme tiers, soit investir
directement dans un actif financier, un tracker. Vous avez l’ETF GBS qui vous permet de répliquer
le cours de l’or. Et là aussi, l’or, c’est une valeur refuge en cas de crise
donc ça va vous permettre de pouvoir protéger votre patrimoine.
Ensuite, la cinquième recommandation que je vous invite à prendre en compte, c’est
avoir un compte bancaire multidevise. Parce que là aussi une nouvelle fois si vous avez
besoin de changer d’une monnaie à l’autre parce qu’il y a un souci, je prends un exemple
comme le Venezuela, même si c’est un pays qui est beaucoup moins riche que les pays
européens, quand il y a eu le crac, les gens n’avaient plus que leurs yeux pour pleurer.
Donc du coup, là, en ayant un compte bancaire multidevise, boum, vous allez pouvoir, sans
aucun problème, changer votre argent. Vous avez des organismes comme Up Hold, ça s’écrit
U P H O L D, mais les frais sont quand même assez importants. Vous avez la start-up estonienne
que j’ai déjà recommandée à de nombreuses reprises, TransferWise, qui est excellente.
Voilà maintenant, vous avez tous les ingrédients et puis ça vous permettra, si un jour il
y a une crise, je ne fais pas cette vidéo pour amener de la psychose ou quoi que ce
soit, peut-être que de notre vivant ça n’arrivera pas. Mais si ça doit arriver, c’est important
de prendre les meilleures précautions par rapport à son propre patrimoine.
Donc je récapitule les cinq recommandations. Numéro 1, avoir un compte bancaire à l’étranger.
Numéro 2, utiliser l’argent des autres, donc des banques, quand les taux d’intérêt
sont très faibles. Numéro 3, se géodiversifier. Numéro 4, investir dans l’or. Et numéro
5, avoir un compte multidevise. Merci d’avoir suivi cette vidéo. Si vous
l’avez appréciée, cliquez sur le petit bouton Like juste en dessous. Merci par avance,
ça me permettra de vous votre feed-back. Si vous avez des conseils à rajouter dans
la vidéo pour que la vidéo soit la plus complète possible, dites-le dans les commentaires,
juste en dessous. Merci par avance, ça me permettra d’avoir votre retour d’expérience.
Et pour vous remercier d’avoir visionné cette vidéo, je voulais vous offrir un cadeau
de bienvenue. Ce cadeau de bienvenue, c’est une formation offerte où j’explique comment
optimiser sa fiscalité, 0 % d’impôts, 100 % en ligne. Donc pour recevoir tout cela
directement dans votre boîte mail, il y a un lien à l’intérieur de la vidéo YouTube,
vous cliquez sur ce lien, ça va vous rediriger vers une autre page où il suffit juste d’indiquer
votre prénom et votre adresse e-mail. Si vous visionnez cette vidéo depuis une autre
plateforme ou un smartphone, il y a soit le I comme info en haut à droite de la vidéo
ou encore tout est en description juste en dessous. Donc je vous dis à tout de suite
de l’autre côté et bonne protection de votre argent. À tout de suite !